Witkowski, Georges-Martin, compositeur et chef d'Orchestre (1867-1943). Lettre autographe signée.

Lyon, [après 1903].

3p In-12 (45 lignes environ).

 135,00

Lettre à Charles Vincens. Il le remercie des "choses flatteuses" qu'il a mises dans sa critique. "Il ne me faudrait que q.q. articles de ce genre pour me rendre insupportable […]. Dans ce cas, vous en endosserez la responsabilité, n'est ce pas???". Witkowski dit ensuite que la Rêverie est une oeuvre difficile et il en prend à témoin Mr [L.L. fils de Léon?] Gozlan. Il semble s'agir de la pièce de Berlioz, que Witkowski a dirigé à Lyon, surement à la société des Grands Concerts de Lyon. Il va travailler "ferme pour que [Vincens] ne mente pas". Il semble que ce soit le début de la carrière de Witkowski, donc la lettre doit être vers 1903/1905.

Quelques rousseurs.

Art.-Nr.: BN#31176 Schlagwort: