Friesz, Othon, peintre français (1879-1949). Lettre autographe signée au critique Louis Vauxcelles.

[Paris], 6. II. 1919.

Une page in-4° oblongue.

 1.500,00

Friesz aimerait se voir décoré par le ministère. "Mon cher Vauxcelles, êtes-vous toujours bien avec monsieur Léon Bérard? Une demande de croix a été faite pour moi émanant de la direction de l’aéronautique pour récompenser mes services et particulièrement de la création du musée de l’armée au Trocadéro. Et déposée directement au cabinet du ministre de la guerre. Quant à moi je pense que c’est surtout mon passé d’art que vous connaissez mieux que moi-même qui m’autorise l’audace d’accepter cette distinction, si on veut bien m’en honorer. Je vous chargerai donc d’en toucher un mot à monsieur Léon Bérard que j’avais je crois autrefois réussi à intéresser au Salon d’automne pour que de sa haute influence il veuille bien me patronner auprès du général Mordac au cabinet du ministre. Je m’excuse de ce service, mais sachant que j’aurai l’occasion de vous prouver ma gratitude. Meilleurs sentiments de votre tout dévoué. | E. Othon Friesz. Je suis convaincu qu’un mot de monsieur Léon Bérard déciderait de toute hésitation".

Art.-Nr.: BN#34159 Schlagwort: