Vom Autor des "Alexis Sorbas"

Kazantzakis, Nikos, Greek writer (1883-1957) Autograph letter signed ("NKazantzaki").

Paris, 6. VIII. 1947.

4to. 2 pp. Addendum: TLS by the author's widow, Eleni Kazantzakis. Geneva, 25 May 1973. Folio. 1 p.

 18.000,00

Important, pessimistic letter to the Swedish Hellenist Börje Knös (1883-1970), whose visit he anticipates: "Cher monsieur et ami! Nous voilà dans le mois d'Août - le généreux dieu grec qui nous apporte là-bas les deux fruits pleins de mystère et de miel: les figues et les raisins. Pourrais-je espérer que ce dieu généreux va conduire Vos pas à Paris? J'en serais vraiment heureux [...] Ici, à Unesco, le travail commencé à être intense et trés intéressant. Mais il ne me reste plus un instant libre pour respirer et écrire; j'avais commencé une série d'oeuvres (des tragédies et des romans) et tout reste en suspens. Et il n'y a rien au monde qui me donne une plus grande douleur que l'oeuvre inachevée. Je ne voudrais pas mourir sans avoir pu sauver toute mon âme, en l'exprimant par des mots clairs, durs et enflammées. Comme l'Ulysse de mon Odyssée je ne voudrais laisser à la mort comme butin que quelques os et un peu de chair desséchée [...]." Undoubtedly under the impression of the Civil War in Greece, Kazantzakis continues: "Aura-t-on le temps de jouir encore un peu de cette vie unique et éphémère? La lumière de plus en plus s'assombrit; notre pauvre planète est entrée dans une ombre envahissante; l'esprit humain subit une éclipse - notre responsabilité est grande; chaque étincelle de lumière qui existe encore et vacille doit être sauvée: [Ho lógos ho spermatinós (gr.)], la Parole ensemençant! Chaque jour je deviens plus pessimiste et plus conscient de la responsabilité humaine. Garder cette etincelle, ne pas la laisser s'eteindre! Combattre la nuit horrible avec cette petite lumière. Rester debout, les yeux ouverts, l'esprit en sentinelle.

Cher monsieur et ami, j'espère Vous revoir bientôt et pouvoir parler avec Vous et nous promener aux bords de l'abîme sans trébucher [...]".

On stationery with printed UNESCO letterhead. Kazantzakis was then head of the Unesco's classics translation bureau. All the famous novels and tragedies on which his fame rests were written in exile in Paris.

Includes a TLS by the widow Eleni Kazantzakis, in which she sends he late husband's letter to a Mr. Dubois for a charity auction of the "Association Suisse en Faveur des Enfants Infirmes Moteurs Cérébraux".

Art.-Nr.: BN#29722 Schlagwort: